Tokyo

Je suis arrivée à Tokyo le 25 novembre, un jour de pluie. Je me souviens être dans le métro, me demander comment je vais faire pour ne pas trop mouiller mes sacs en cherchant ma guest. Et là, une ouverture parmi les tristes bâtiments gris : des lumières de partout ; des écrans sur les buildings et des égéries tout droit sorties d’un manga ; des enseignes roses, jaunes, vertes ; une foule monstrueuse puis gris à nouveau. En à peine une seconde, je pausais mon regard sur Shinjuku, un des quartiers clé de Tokyo.

tokyo

J’ai oublié la pluie, ai trouvé ma guest très rapidement et suis repartie dans cette jungle.

Tokyo m’a fascinée. Il y a tant à voir, pour tous les styles. Chaque quartier possède sa dose d’excentricité, d’émerveillement, de bizarreries ; chacun est unique ! Mais honnêtement, il est difficile de s’en rendre compte en étant étranger. J’ai donc fait un couchsurfing et ai rencontré Taro : un hôte fabuleux qui m’a fait découvrir sa ville.

Une Touriste à Tokyo

Au début de mon séjour, j’ai fait le tour de quelques places touristiques. J’ai aperçu le palais et me suis promenée dans son « jardin ».
Puis le musée d’Edo : à voir absolument.

Musée à Tokyo

Le quartier Asakusa donne l’occasion d’une petite promenade et d’un bon bain de foule à travers des shops traditionnels de souvenirs et nourriture. Cela vous mène à un temple très joli, qui honnêtement ne va pas avec le décors mais qui reste la raison pour laquelle les japonais viennent se promener dans le coin.

asakusa

Je suis allée à Shibuya faire mon shopping ! Pour y voir également cette fameuse intersection où les gens traversent dans tous les sens.

shopping à shibuya

J’ai eu le temps de me rendre à Nikko (à 2 heures de Tokyo) pour y voir les temples magnifiques qui y sont. Pas de chance, il pleuvait ce jour là, mais malgré la pluie, ça reste un endroit sublime.

nikko temple

trip autour de tokyo

Extras

Il y a un endroit qui m’a particulièrement plu à Tokyo. Un endroit plein de poésie que je voulais absolument voir : le musée Ghibli. J’avais booké mon ticket 4 mois à l’avance et j’attendais ça comme le messie ! Photos interdites à l’intérieure mais je peux vous dire que c’est un véritable chef d’oeuvre.

Laputa

Un court métrage inédit ; des animations des différents personnages ; croquis dessins accrochés de partout sur les mûrs ; un chat bus géant en peluche pour les enfants ; des expositions sur les films et sur celui à venir. Le paradis !
Je suis ressortie de là, la tête dans les étoiles et ai traversé le joli parc d’Inokashira en rêvassant.

Musée Ghibli

ghibli museum

S’il y a une chose que j’aime par dessus tout dans la culture japonaise (à part la bouffe ! Ça c’est hors compétition) ce sont les mangas et particulièrement One Piece. Un endroit donc où moi et mes économies avons pas mal traîné : les boutiques One Piece … rien à dire d’autre. Mon portefeuille a pleuré, j’ai pleuré aussi mais on s’en remettra XD

straw hat pirate

Mon deuxième Tokyo

Puis, les deux derniers jours je me suis laissée guidée par Taro. Un seul mot d’ordre : tout voir de Tokyo

J’ai fait de sacrées découvertes culinaires grâce à lui. Il m’a emmenée au fameux marché Tsukiji, certes pour le visiter et goûter quelques spécialités (j’y ai mangé une brochette de baleine et c’était bon …) ; mais surtout pour manger des sushis dans un de ces resto qui ne payent pas de mine mais qui proposent les meilleurs sushis au monde !! 30 minutes d’attente et nous prenons place au comptoir : les sushis sont fait sous nos yeux, servis un à un avec un peu de wasabi ; un thé vert et une soupe miso en accompagnement ; et ça va très vite, les japonais n’y passent pas des heures.

marché au poisson

japanese food

Quelques autres petites choses ^^

J’ai également pu faire pleurer mon porte monnaie à Harajuku. Boutiques fashions, cosmétiques, stands de bouffe mais pas n’importe lesquels : des stands de crêpes !

shopping street at tokyo

Puis un soir, nous sommes allés nous perdre dans Kabuchiko, à Shinjuku. OMG ! Bar à hôtesses et hôtes. Les bâtiments affichent des photos énormes de leurs employés et des racoleurs se nichent un peu partout pour vous convaincre de boire un coup avec l’un d’eux.

hot district

Vous pouvez donc boire un verre avec un de ces charmants jeunes hommes …

On y trouve aussi des restaurants, des love hôtels. Mais aussi, dans un coin plus tranquille, des bars souvent interdits aux foreigners (to noisy !) où seulement quelques personnes sont acceptées.

Pour tout ce qui est électronique, game center et manga stuff, Akihabara is the place to be ! J’ai fait quelques parties dans un de ces fameux Game center, un survival game. Vraiment top ^^

J’ai adoré Miyajima et Kyoto, et j’y retournerai avec grand plaisir. Mais Tokyo, j’aurai définitivement pu y rester. Les « au revoir » ont été très douloureux.

illumination

Ma dernière nuit au Japon s’est clôturée dans un capsule hôtel à l’aéroport de Narita. Expérience inédite ! J’ai beaucoup aimé le principe.

narita hotel capsule

Vous laissez toutes vos affaires dans votre casier à l’entrée et ne prenez que le strict nécessaire. On vous fournit peignoir, brosse à dent, savon, chaussons, serviettes. Il y a une salle de bain avec douches et toilettes, et un dortoir. Attention, filles et garçons sont séparés ! Pratique pour les personnes qui ne souhaite passer qu’une nuit à un endroit donné. Et je ne me suis pas sentie si oppressée que ça dans ma capsule, un bon point.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s